Le concept

C’est en 2006 qu’a germé dans l’esprit de France Guilmain, directrice artistique, l’idée d’un événement estival sur la Rive-Sud de Montréal. Dès l’ouverture du Centre des arts Juliette-Lassonde de Saint-Hyacinthe, elle a porté son attention sur la Montérégie, plus précisément sur la région limitrophe de la ville de Saint-Hyacinthe pour y développer des attraits susceptibles de valoriser l’offre culturelle et touristique des arts de la scène.

Dès le départ, le but de l’événement était de développer un concept permettant d’utiliser l’espace culturel maskoutain durant une période de l’année considérée comme « difficile ». En effet, les mois de juillet et août sont plus « tranquilles » dans le domaine des arts de la scène, car c’est l’été… Et les vacances !

« Été + vacances + Montérégie », telle était l’équation à résoudre. Rapidement, un thème a été choisi ; l’événement allait porter le nom de « L’été dans le 450 ». De plus, l’indicatif « 450 » étant utilisé pour désigner la périphérie montréalaise dans son ensemble, le concept allait pouvoir évoluer dans le temps et dans l’espace.

L’été se veut une saison légère, éclairée et sans tracas. L’humour s’est imposé rapidement comme le fil d’Ariane des spectacles présentés lors de l’événement. De nombreuses questions se sont posées lors de la création : un seul artiste en résidence ou plusieurs vedettes de passage ? En semaine ou en fin de semaine ? En juillet ou en août ?

Finalement, comme la Montérégie est une région d’escapades au niveau touristique, le Centre des arts a convenu que les artistes allaient être simplement de passage en terre maskoutaine. Et, puisque l’union fait la force, nul n’allait être seul à se produire sur les planches de la Salle Desjardins !

L’historique

L’événement L’été dans le 450 débute au Centre des arts Juliette-Lassonde en août 2007 avec une première mouture réalisée en collaboration avec Avanti et le Groupe Phaneuf. Trois spectacles sont offerts : Patrick Groulx, Dominic et Martin et Jean-François Mercier. Le succès est déjà au rendez-vous et il est évident que l’événement reviendra l’année suivante.

En 2008, Avanti continue son association avec le Centre des arts Juliette-Lassonde pour une deuxième année. Les artistes proposés sont Sylvain Larocque, Jean-François Mercier, Martin Rozon et Les Ex, une pièce de théâtre humoristique mettant en vedette Patricia Paquin et Mathieu Gratton. Une fois encore, la formule s’avère un succès.

L’édition 2009 met en vedette des artistes de la maison de production Entourage, à savoir Peter MacLeod et Messmer. Toujours au mois d’août, l’événement se repositionne quelque peu en ne présentant que deux artistes, mais avec davantage de soirées offertes pour chacun. L’humour demeure le fondement de l’événement, mais Messmer y apporte également une touche de « variétés ».

L’été 2010 marque l’arrivée des artistes de Juste pour rire dans le concept estival. Stéphane Rousseau, Guy Nantel et Sylvain Larocque se produisent sur les planches de la Salle Desjardins. La notoriété de l’événement continue de croître en Montérégie et sur la Rive-Sud. Via une évaluation des provenances de la clientèle de l’événement, une percée est même constatée sur l’Île de Montréal. Un commanditaire s’associe à l’événement, il s’agit de Germain Larivière et celui-ci est « enchanté » !

La cinquième édition de L’été dans le 450, en 2011, propose aux spectateurs Claudine Mercier, Messmer et Mike Ward. Les dates de l’événement s’étalent alors de la mi-août au début de septembre. Messmer, comme Jean-François Mercier auparavant, fait sa deuxième apparition au sein de la programmation d’été au théâtre maskoutain.

Pour l’édition 2012, le Centre des arts Juliette-Lassonde s’associe avec Odyscène, diffuseur du Théâtre Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse. Les deux diffuseurs présentent conjointement l’événement L’été dans le 450. Philippe Bond et Marie-Lise Pilote sont en vedette aux deux endroits, alternant entre eux pour l’ensemble de l’événement.

En 2013, pour la septième édition de l’événement, le Centre des arts Juliette-Lassonde s’associe avec Juste pour rire pour présenter 4 humoristes parmi les plus aimés du public : André Sauvé, Laurent Paquin, Jean-Marc Parent et Rachid Badouri. La majorité des salles affichent COMPLET et l’événement est un succès sur toute la ligne !

La huitième édition de L’Été dans le 450, mettant en vedette Les Morissette, Philippe Bond et Luc Langevin, a marqué l’histoire du Centre des arts Juliette-Lassonde, grâce à un record d’assistance jamais vu. En effet, l’été 2014 a accueilli les toutes premières représentations du spectacle Les Morissette, avec Véronique Cloutier et Louis Morissette. Le couple chouchou des québécois a présenté 9 représentations à guichet fermé durant la saison estivale. Le second spectacle de Philippe Bond, présenté en rodage à 4 reprises, a également fait sensation auprès des clients du Centre des arts Juliette-Lassonde. Enfin, l’illusionniste Luc Langevin a charmé le public avec des tours à couper le souffle !

En 2015, l’Été dans le 450 propose aux spectateurs P-A Méthot, Messmer, Dominic Paquet et Mario Tessier, qui présente son tout premier one-man-show. Le fascinateur Messmer fait sa troisième apparition dans la programmation estivale maskoutaine, qui se déroule désormais du mois d’août à la mi-septembre.

Pour son 10e anniversaire, l’Été dans le 450 joue d’audace en proposant 5 spectacles répartis sur 14 dates. Jean-Michel Anctil, Cathy Gauthier, Guillaume Wagner, Les FantastiX et Philippe Laprise offrirent tour à tour des spectacles dans la Salle Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde.

Pour l’édition 2017 de l’Été dans le 450, quatre humoristes parmi les chouchous des Québécois viendront présenter leur nouveau spectacle à Saint-Hyacinthe : Claudine Mercier, Jérémy Demay, Laurent Paquin et Peter MacLeod.